Ah… l’intemporel débat : thé ou café ?

 ALORS THÉ OU CAFÉ ?  

La question est quelque peu partisane, et chacun met avant les motivations de sa préférence. Alors, pour quelles raisons choisir l’un ou l’autre à déguster le matin au lever ? Quels plus et quels moins pour l’un et l’autre ? Thé ou café, qui remporte la partie ? Ça va se savoir. 

 

Des feuilles de thé ou des grains de café moulus, tous deux se boivent en infusion. Mais, ces deux boissons ont-elles les mêmes bienfaits ? De nombreuses études sont publiées sur les bénéfices et les effets moins appréciables de l’une ou l’autre, mais ces études ne comparent pas les deux pour en tirer la meilleure infusion à prendre (si meilleure il y a). Voici alors un récapitulatif de leurs avantages respectifs et inconvénients pour vous aider à prendre une décision.

Les avantagesaspengrovestudios icon

Le café est surtout intéressant pour sa richesse en molécules antioxydantes (acide chlorogénique, choline, trigonelline) qui agissent contre l’inflammation et le vieillissement de nos cellules. En cela, il permet de diminuer les risques de décès prématuré et nous aide à nous protéger de certaines maladies. En outre, il possède des propriétés vasoconstrictrices et améliorerait la sensibilité à l’insuline (qui régule le taux de sucre dans le sang). Consommer du café de manière quotidienne et modérée, soit trois tasses environ, revient ainsi à se prémunir du diabète de type 2, certains troubles cardio-vasculaires, prévenir ou atténuer certaines migraines, se protéger de maladies neurodégénératives comme la maladie d’Alzheimer ou de Parkinson, et même certains cancers. Enfin, le café est riche en caféine, naturellement stimulant pour le système nerveux, augmentant ainsi la vigilance et la concentration.

Le thé est diurétique et facilite donc l’élimination des toxines, s’avérant tout indiqué pour un régime minceur. Antioxydant grâce à ses puissants polyphénols, il retarde les premiers signes du vieillissement, tout comme le café. Les flavonoïdes présents dans le thé améliorent le flux sanguin et la souplesse des artères, tout en empêchant l’oxydation du cholestérol. Ainsi, le thé entretient les vaisseaux sanguins, réduit la tension artérielle et augmente la densité osseuse. Il prévient des risques d’AVC, d’ostéoporose et de diabète de type 2. Le thé est moins addictif que le café et, bien qu’il contienne aussi de la caféine (appelée autrement théine), c’est en bien moindre quantité que dans le café (3 à 4 fois moins), et cela contribue à stimuler le cerveau. L’assimilation par l’organisme de la caféine contenue dans le thé est en revanche meilleure, car ralentie grâce aux tanins présents dans le thé. En cela, le thé stimule sans pour autant conduire à l’excitation comme peut le faire le café sur certaines personnes en agissant très rapidement.

Les inconvénientsaspengrovestudios icon

Pour les personnes qui souffrent de troubles digestifs, le café n’est pas vraiment conseillé. En raison de son acidité, il peut provoquer des maux de ventre. Selon une étude récente, la présence de certaines substances dans le café non filtré entraînerait l’augmentation légère du taux de cholestérol dans le sang.

Quant à la caféine, elle n’est pas indiquée pour les personnes qui souffrent d’hypertension. À des concentrations élevées, la consommation de café peut contribuer à développer l’hypertension artérielle et ainsi engendrer indirectement des problèmes cardio-vasculaires. Privilégiez l’arabica au robusta : il est de meilleure qualité gustative et deux fois moins riche en caféine. Consommé tard dans la journée, le café, tout comme le thé, peut aussi entraîner des troubles du sommeil. Il faut alors s’en passer au moins six heures avant d’aller se coucher.

Les buveurs de thé le savent, cette boisson a tendance à jaunir l’émail des dents, tout comme le café. En outre, il faut boire au moins 4 tasses de thé par jour pour que les effets bénéfiques puissent réellement se faire ressentir.

Il faut éviter le thé lorsque l’on a des carences en fer. Les tanins du thé contribuent à une moins bonne absorption du fer. Lorsqu’il est consommé pendant le repas, le thé peut empêcher 60 à 70% de l’absorption du fer. Il faut donc éviter de boire du thé pendant les repas et attendre au moins 2/3 heures pour consommer votre thé après avoir mangé. Pour les personnes souffrant de déficit en fer (les anémiques et les végétaliens qui n’y prennent pas garde), il est conseillé d’augmenter son apport journalier en vitamine C pour contrer ces effets.

Bilanaspengrovestudios icon

Café ou thé, il s’agit plutôt d’une question de goût. Le vrai piège concernant les deux boissons se situe en fait dans l’ajout de sucre. Faites-vous plaisir donc en remplaçant ce dernier dans votre thé ou café. Pour le thé, ajoutez plutôt des épices comme le gingembre, ou de la menthe ou encore des fruits frais ou en jus. Pour le café, il n’a pas vraiment d’alternative, vous devrez alors vous habituer au goût du café noir. Le lait est tout aussi déconseillé : il n’est pas vraiment digeste additionné à l’une de ces deux boissons.

Pour savoir quoi préférer entre la boisson de café ou de thé, le mieux est donc de tenir compte de votre état de santé, car l’une et l’autre sont contre-indiquées en cas d’éventuelles insomnies ou de certaines maladies ou carences. Et tenez compte de votre envie du moment aussi. De plus, n’oubliez pas de boire suffisamment de l’eau dans la journée, car rien ne la remplace. La question deviendrait autrement : infusions… ou un verre d’eau ?

aspengrovestudios iconPour découvrir un article sur les bienfaits des tisanes et infusionsaspengrovestudios icon

Partager cette publication

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email